DIASPORAMIX
A la une Débats Headline Société

#36 Cette semaine j’ai retenu

# 36 Cette semaine j’ai retenu

La brume… Nous pensions être dans le vent, les Alizés, et bien, ils ne nous protègent pas de la pollution. Le problème c’est qu’on ne sait pas exactement ce qu’il y a dans cette brume de sable, censée venir du Sahara qui a plombé l’air de la Martinique une bonne partie de la semaine. Cette brume traverse l’Atlantique depuis des décennies, mais à l’époque elle était plutôt jaune… comme du sable… du Sahara. Est-ce bien du sable ? Du Sahara ?

Et dans cette brume compacte, irrespirable, une cheminée, dominant jusqu’aux plus hauts bâtiments de notre Malecon. Une ville flottante, un paquebot, transportant ses passagers avides de tourisme vite fait bien fait, entre piscines, casinos, théâtres, restaurants embarqués où l’on mange, mange, mange et…bouffées de fumée toxique d’un fioul plus cheap que tout ce qu’on peut imaginer. Un pétrole qui contient 3000 fois plus de souffre que le diesel des voitures. Un carburant chargé de particules fines, dont des reportages de Channel 4 diffusé en janvier 2017 en Angleterre et de Thalassa (juillet 2017) nous disent qu’elles correspondent aux émissions de …. 1 million de véhicules/jour. 1 million !!! Tu imagines ! me dit un ami attentif à ces choses-là (merci).

Donc ce qui serait vrai pour Marseille et Southampton en Angleterre ne serait pas vrai pour les Martiniquais ?!
Et si cette brume était chargée des particules fines, l’équivalent de millions de véhicules…?
Le problème serait que ces jolis bateaux qui vont sur l’eau apportent leur lot de retombées de particules fines et… de retombées économiques !!
Conclusion : il est urgent de savoir ce qu’il y a exactement dans cette brume de sable qui rend malade les plus fragiles. Il est urgent de mesurer les émissions en particules fines des jolis bateaux qui vont sur l’eau et font escale en Martinique. Mesurer et en parler.

La grève à Schoelcher des employés municipaux. Dialogue de sourds, sur le dos des enfants. « Pas dialogue de sourds », me souffle un ami. Les sourds se comprennent mieux que les « entendants » ! Pas faux. En l’occurrence, on voudrait comprendre pourquoi les petits Schoelchérois qui ont eu deux mois de vacances en juillet et en août, ne sont toujours pas fichus de trouver un rythme de croisière alors même qu’ils sont déjà en vacances pour la Toussaint ! Et si tout ça n’était pas bon pour leur avenir, et pour le notre ?
Comment faire comprendre aux adultes que s’ils veulent trouver des solutions, il faudrait peut-être qu’ils se donnent rdv ? A l’heure de twitter, facebook, whatsapp… c’est hyper louche que syndicat et maire n’aient pas réussi à se connecter !

Et pendant ce temps-là, les enfants scolarisés dans le privé n’ont pas de souci. Leurs parents ont payé, ils vont à l’école. Point.

Le TCSP… très belle initiative du Club presse de la Martinique qui a organisé un débat avec les principaux intéressés du dossier : Didier Laguerre, maire de Fort-de-France et Louis Boutrin, vice -président de la CTM, en charge du dossier du transport (mais aussi de la pêche et du PNRM, deux autres dossiers chauds). Et l’on retient… que l’on ne sait pas encore quand ce TCSP va commencer à fonctionner ! Si les politiques sont pour l’heure en charge du dossier, la structure censée administrer le TCSP n’est toujours pas staffée. Nous voilà rassurés !

Sinon, une femme, la travailliste Jacinda Ardern (37 ans), est devenue première ministre de Nouvelle-Zélande. Elle a déjoué les pronostics et surmonté les attaques sexistes. Elle a notamment refusé de répondre quand on lui demandait si ses désirs de maternité ne compromettaient pas son implication au poste de premier ministre. Ça regarde quelqu’un vraiment ?!

Bonne semaine.

la page facebook de #cette semaine j’ai retenu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 − 1 =

Aller à la barre d’outils