DIASPORAMIX
Débats Headline Société

#37 Cette semaine j’ai retenu

#Cette semaine j’ai retenu 37

Je ne suis pas le Père Noël, parce que les Guyanais ne sont pas des enfants. Déclaration du président E.Macron en Guyane. Bizarre de parler comme cela à des adultes. Ça sous-entend que jusqu’alors, ils croyaient au Père Noël, donc, qu’ils sont des enfants, alors même que le président dit qu’ils n’en sont pas. On comprend bien ce que cela voudrait dire : jusqu’ici on vous a menti. Moi je dis la vérité… Mais cette déclaration est piégée, parce qu’elle dit exactement ce qu’elle ne veut pas dire.

A la Dominique, les exportateurs de fruits et légumes sont doublement pénalisés après le passage de Maria. Si certains continuent de produire des fruits et légumes, ils ne peuvent plus les exporter. Le service, qui à Roseau délivrait les certificats sanitaires, a été détruit. Les douanes françaises disent ‘on n’importe plus rien de la Dominique’.Désormais, les importateurs veulent importer du Costa Rica.

Le glyphosate. Bizarre, cette tendance des pouvoirs publics à vouloir donner du temps au temps aux poisons, dont on connaît les méfaits. Ces derniers temps, c’est le glyphosate produit par Monsanto, qui voudrait bien se payer un petit délai. La commission européenne doit décider de proroger de 10 ans l’utilisation de cet herbicide puissant dont la licence arrive à échéance le 15 décembre. Le hic, c’est que les études montrent que ce produit est un poison. Il est cancérogène. Mais les agriculteurs crient au massacre ! Interdire le glyphosate, c’est les tuer ! Le problème c’est que le glyphosate tue !! Ce qui devrait suffire à son interdiction.La France (avec l’Italie et l’Autriche), s’oppose à une prorogation au-delà de 3 ans… Mais pourrait bien accorder 4 ans de répit à Monsanto. Cela s’appelle le consensus politique.

Monsanto qui produit le glyphosate, a rétribué des experts pour signer des rapports qu’il a lui-même écrits et qui innocenteraient le glyphosate.

La pub pour les étudiantes. Dur, dur ! les fins de mois quand on est étudiant.e (attention écriture inclusive !). Il faut payer le loyer, les transports, la nourriture. Alors pourquoi pas se trouver un ‘vieux’ (sugar daddy ou sugar mama) qui accepte de casquer, payer, raquer ? Pourquoi ne pas se prostituer ?! C’est le message clair diffusé par une publicité qui a fait tourner le sang des internautes cette semaine. En plein raz-de-marée #metoo, #balancetonporc, on se dit que notre société a vraiment un problème avec sa moitié.

La vidéo de Gilles St Louis établissant le prix du panier moyen de l’étudiant en France et en Martinique. Où l’on apprend que la différence est d’un peu moins de 30 euros ! Une sacrée différence. Inqualifiable, injustifiée, inacceptable dans notre grand pays un et indivisible. Quand tu passes à la caisse du supermarché, tu sais que le Père Noël n’existe pas.

Sinon, RIP les cheveux de Miss France. La toile s’est émue des dégâts causés à la chevelure d’Alicia Aylies par une année de lissages et autres obligations capillaires. Pas facile d’être une Miss France aux cheveux crépus.

Re-sinon : RIP Francis et Claire Underwood ! Netflix arrête #House of cards. Kevin Spacey, qui a fait son coming out dans la tourmente Weinstein, est accusé par Anthony Rapp de l’avoir agressé quand il était mineur.

Bonne semaine

Barbara Jean-Élie

la page facebook de #cette semaine j’ai retenu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 12 =

Aller à la barre d’outils