DIASPORAMIX
A la une Amériques Cinéma Culture

Mario Canonge… Pour le jazz Caribéen

La récente grève de la faim de Franck Nicolas, trompettiste antillais a mis en lumière les difficultés rencontrées par certains des artistes caribéens pour exprimer leurs choix et sensibilités artistiques sur les scènes européennes et françaises en particulier.

Pourtant,le jazz caribéen porté par des noms aussi prestigieux que Alain Jean-Marie, Marius Cultier, Paulo Rosine, Arturo Sandoval, Gonzalo Rubalcaba, Roberto Fonseca, Jacques Swartz Bart, Mario Canonge, Grégory Privat, pour ne citer que ceux-là, complète le tableau déjà riche de la création musicale caribéenne.

Il n’y a pas que le zouk ou le dancehall, le reggaeton ou l’afrotrap tropicalisé, la soca ou le jump up extrêmement standardisés sous l’influence de la sono mondiale.

Le jazz caribéen, tel que promu depuis de nombreuses années dans sa version Biguine jazz, par Mario Canonge continue de susciter l’intérêt d’un public de passionnés, comme dans cette vidéo qui circule sur Facebook à l’initiative de Jean-Marc Blaze.

 

La page facebook de Mario Canonge = Aller sur le site

 

 



  
        
 
        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − dix-neuf =

Aller à la barre d’outils